BD – L’état de stress post-traumatique – ESPT

il y a des personnes qui ne savent plus qui elles sont à causes de ses traumatismes sévères à répétions et qui se demandent comment elles font pour survivre et tenir debout… une vie qui en n’est pas une finalement. Comment soigner l’impensable ? Comment peut-on revivre d’une façon logique ? sans être en hypervigilence constamment ? Ou encore dans la sidération dans la tête…

Je dirais que la seule situation qui me sauve est de dessiner, mais après il y aura quoi le jour ou ça ne sera plus possible ?
Et oui ça me fout en colère que les victimes ne voient pas que l’art-thérapie peut aider et que vos atelier peuvent les aider énormément…
Il m’arrive de donner un ordre à ce corps et c’est autre chose qui fonctionne, mon cerveau ne capte pas bien mes demandes et il déraille.
Je trouve triste  de lire qu’il fallait qu’il y est tous ces attentats pour prendre consciente de ces mots « stress post-traumatique » soient pris comme une vraie  maladie ! Ça me rend dingue.

STRESS POST-TRAUMATIQUE : DEPUIS LES ATTENTATS, UNE VRAIE MALADIE

Dans mon dossier c’est encore marqué dépression au lieu de séquelles post-traumatiques sévères.
Les vrais mots sont encore compliqués à mettre en place pour bien définir ces situations.
Ce qui est primordial maintenant c’est qu’on puisse toujours avancer avec toutes les difficultés que l’on rencontre. Me concernant, je suis traumatisée tous les jours et ce n’est pas simplement au moment des viols mais aussi au moment de la tuerie de Tours par exemple et à chaque nouvelles reviviscence provoquées par de nouveaux attentats.

Mes réflexions sont sûrement encore idiotes.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire