Une chauve-souris

Toute seule suspendue à rien, la tête en bas, dans le vide. Cette chauve-souris toute petite, qui ne paye pas de mine, passe un peu inaperçu.

Je m’applique au mieux à reproduire la même branche. 

Je force le trait, je le rends plus foncé.

Je la trouve mignonne cette chauve-souris dans la mesure où, à première vue,  elle ressemble plus à une souris inoffensive. Je remarque qu’elle me paraît comme muselée par ses ailes, sans bouche. Ses ailes repliées me font penser à une camisole. La largeur de son buste avec ses ailes repliées et celle de sa tête sont plus similaires que sur le modèle, c’est pourquoi cela donne cette impression d’étouffement. Une oreille plus grande, un œil plus grand comme si une pression exercée faisait ressortir des parties du corps là où la pression n’est pas exercée comme on presse une balle molle notamment à travers des filets.

Douces couleurs bleu ciel et rose.

Matériaux :
  • feuille Canson format A3
  • Craie à la cire – couleurs : noir – orange – jaune
  • Crayons de couleur : gris foncé -rose – bleu ciel

Protégé : Psy – Double peine

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :